jeudi 25 mai 2017

OUPS ! Elle a changé de lingerie...



Illustrations de pulps. George Geygan (vers 1952)

Échanger son honneur contre le succès. Une trainée médiatique !
Rien de nouveau sous le soleil...

mercredi 24 mai 2017

Une tournée des saloons, bars et hôtels de Pennsylvanie

Il fallait casser sa tirelire pour tenter d'acheter cet album de 245 photographies de saloons, bars, hôtels, cafés et brasseries des cité minières de Pennsylvanie.
Il s'est vendu 11 875 $ !

Ces photos sont attribuées à E.H. Kemper, un photographe qui travaillait pour les Scranton Republican News. On ignore dans quel but il a pris ces photos.




lundi 22 mai 2017

Partir à la guerre de Sécession avec son esclave


Portrait du sergent A.M. Chandler du 44ème régiment d'infanterie du Mississipi avec Silas Chandler, un esclave de sa famille.

Source : Liljenquist Family Collection of Civil War Photographs (Bibliothèque du Congrès)

dimanche 21 mai 2017

Des signes de vie... en Alabama

Dari-Delite (Clanton, Alabama) Source : Kelly Kazek - al.com


Signs est un terme générique qui désigne des panneaux, des enseignes, des écriteaux,  bref presque tout ce qui supporte des écrits au bord des rues et des routes.
Une sélection de ce que l'on peut trouver dans l'État de l'Alabama.


Paris en couleurs vers 1900 (2ème partie)


Credit Humus, l'archiviste blogueur.
La première partie est en ligne ICI


samedi 20 mai 2017

Gustave LE BON - LES FUÉGIENS (1881)

En 1881, le Jardin d'acclimatation présente un groupe de onze Fuégiens au public parisien. Seuls quatre d'entre eux retourneront sur leur terre, les autres mourront en Europe, dont cette fillette décédée le 30 septembre 1881.



LES FUÉGIENS par le Dr GUSTAVE LE BON


G. Le Bon - Fuégiens du Jardin d'acclimatation - 1881


Les Fuégiens dont je me propose d’entretenir la Société aujourd’hui sont ceux que le Jardin d’acclimatation a possédé pendant quelques temps. Leur étude offrait un intérêt très grand et je serais heureux d’appeler encore une fois l’attention des voyageurs sur l’importance considérable que présente l’observation intellectuelle et morale, si négligée encore, de toutes les population inférieures pour la reconstitution de notre passé.

mercredi 17 mai 2017

Vu sous cet angle... C'est pas gagné !




Le socialisme moderne repose sur trois piliers : l'idéologie, l'organisation, le prolétariat.
C'est de son aptitude à conjuguer ces trois dimensions que dépendent ses succès.
J. Julliard

ESPACE RÉSERVÉ AUX BRÈVES ET COMMENTAIRES


Mme Caquet, laittierre, ou la Nouvelliste du quartier (vers 1800)
Rosemar ?

Nos maîtres sont trop bons !


Repas gratuits offert par MM. de Rothschild frères.
Photographie de Charles Lansiaux (13 septembre 1914)
Source : Ville de Paris / BHVP / Roger-Viollet

mardi 16 mai 2017

Régis DEBRAY - Démocrate ou Républicain ?

C'est un temps que les moins de quarante ans ne peuvent même pas imaginer.
Un temps où L'Obs s'appelait Le Nouvel Observateur et où il lui arrivait de publier quelque chose de lisible !
Un temps où un homme de gauche (en 1989, Régis Debray était considéré comme tel) pouvait écrire :
En république, l'école ne peut être qu'un lieu fermé, clos derrière des murs et des règlements propres, sans quoi elle perdrait son indépendance (synonyme de laïcité) à l'égard des forces sociales, politiques, économiques ou religieuses qui la tirent à hue et à dia. Car ce n'est pas la même école, qui se destine l'une à libérer l'homme de son milieu et l'autre à mieux l'y insérer. 



Le 30 novembre 1989, Le Nouvel Observateur publiait Êtes-vous démocrate ou républicain ? en ligne ICI

Hier, c'est l'Etat et ses censures qui menaçait l'autonomie de l'individu, comme la liberté de conscience et d'expression. Aujourd'hui, c'est de la « société civile » - tohu-bohu d'appétits et d'intolérances masquées - que montent les plus grands périls (les demandes d'interdiction et d'exclusion). La loi du coeur ne peut à elle seule faire face à la montée de pouvoirs de plus en plus intolérants et incontrôlés - médias, clergés, sciences, administration. (...)

On peut lire cet article comme un complément contemporain à Qu'est-ce qu'une nation de Renan ? à relire ICI

--------------------

Régis Debray - Êtes-vous démocrate ou républicain ?

La question ne sera-t-elle donc jamais posée ? Celle qui commande à tous les débats du jour l'identité d'une république, par quoi notre pays fait, en Europe et dans le monde, exception. Hier, un Code de la Nationalité. Aujourd'hui, un foulard. Demain, n'importe quoi : polémiques écrans, batailles sans raison. On ne guérira pas ces mauvaises fièvres sans en déceler la cause première.

dimanche 14 mai 2017

vendredi 12 mai 2017

Hommage à Bernard-Henry de La Loire, le plumitif mitoyen



HASARD OU NÉCESSITÉ CITOYENNE ?

Il ne fait pas bon de rappeler au Phraseur sans Éthique que ses pratiques commerciales sont aussi douteuses que celles des sites qui le publient.
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/parodie/article/mon-pourfendeur-patente-193040
etc !

Sans oublier ce qui se présente, sans rire, la plateforme mondiale du journalisme citoyen... Plateforme qui publie l'élite des folliculaires dont bien entendu Momo la Balance.

Bizarrement, tout commentaire m'est interdit... Je ne vais quand même pas demander un droit de réponse à un média aussi discrédité qu'Avox !

A l'instant, l'un des grands auteurs qui font la gloire de ce média citoyen vient d'écrire ceci :
J’ignore à quoi ressemble le diplôme d’ingénieur que vous devez avoir surement à celui de ne pas savoir lire le français cela semble à priori évident » Mais à ne pas y croire vous avez un tête ?"


Si d'aventure, quelqu'un a compris...

dimanche 7 mai 2017

LE BON SENS D'AUTREFOIS



L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien.
Général George S. Patton

samedi 6 mai 2017

FALSIFIER RENAN AU NOM D'UN ANTIRACISME DE PACOTILLE




Dans le passé, un héritage de gloire et de regrets à partager, dans l’avenir un même programme à réaliser ; avoir souffert, joui, espéré ensemble, voilà ce qui vaut mieux que des douanes communes et des frontières conformes aux idées stratégiques ; voilà ce que l’on comprend malgré les diversités de race et de langue. Je disais tout à l’heure : « avoir souffert ensemble » ; oui, la souffrance en commun unit plus que la joie. En fait de souvenirs nationaux, les deuils valent mieux que les triomphes, car ils imposent des devoirs, ils commandent l’effort en commun.
Ernest Renan - Qu'est-ce qu'une nation ? Conférence faite en Sorbonne, le 11 mars 1882

Qu'est-ce qu'une nation ? Depuis 1882, c'est sous ce titre qu'on lit ce texte de Renan.
Les faussaires de l'antiracisme pacotille en ont décidé autrement. Ils ont débaptisé cette conférence...
Dorénavant, il faudra lire La nation et la race !



Inutile de dépenser 3,10 €...
Le texte de Renan est disponible gratuitement ici 
Le discours de Martin Luther King est disponible là.


vendredi 5 mai 2017

Albert LIBERTAD - LE BÉTAIL ÉLECTORAL

On trouvera ici une excellente notice biographique sur Albert Libertad. Notice bien meilleure que les fadaises colportées sur wikipédia, à croire que c'est un folliculaire citoyen qui l'a rédigée...

La Préfecture de Police réalisait de bien beaux portraits !


Albert LIBERTAD - LE BÉTAIL ÉLECTORAL (L'anarchie, 26 octobre 1905)

Ici même, j’ai croqué à grands traits le bétail syndical, le bétail patriotique, le bétail des jaunes, le bétail des honnêtes, il faut aujourd’hui que je dépeigne le plus important des bétails, le plus fort par la bêtise, le bétail électoral.