mardi 12 décembre 2017

Marie, l'Enfant Jésus et... un singe (Dürer - c. 1498)

 La danse des singes du Kunstmuseum de Bâle 

Chanteurs et musiciens du Togo et du Cameroun (1931)


Photographies de Paul Pivot pour le compte du musée de la Parole et du Geste à l'occasion de l'Exposition Coloniale Internationale de Paris en 1931.

Les enregistrements sonores des Togolais, pour les amateurs d'ethno-musicologie, ont été mis en ligne sur Gallica.




Et voici les artistes Camerounais et les enregistrements sonores sur Gallica.






Source : Gallica / Bibliothèque Nationale de France - Gallica

mercredi 6 décembre 2017

SAINT NICOLAS et les trois enfants dans une cuvette

LA LÉGENDE DE SAINT NICOLAS - Pourquoi l'on représente auprès de St-Nicolas trois enfants dans une cuvette.




Molanus, docteur de Louvain, est fort embarrassé dans son Traité des Images, de dire pourquoi l'on représente auprès de Saint-Nicolas une cuvette d'où sortent trois jeunes gens. Il ne sait si c'est une figure des personnes injustement condamnées à la mort que Saint-Nicolas délivra, selon que l'a dit Eustathius avant Métaphraste; ou si c'est une représentation mal formée des trois filles qu'il dota; ou enfin si ce n'est pas pour figurer les trois enfants qu'une femme avait taillés en pièces et mis dans un saloir et qui furent ressuscités par le Saint Évêque. Sa prose ou prosule faite au sujet de ce Saint ne parle que d'un enfant qui était en péril sur la mer et non de trois : Vas in mari mersum patri redditur cum filio. Molanus ne sachant à quoi se déterminer sur l'origine de cette peinture, dit qu'il vaudrait mieux représenter Saint-Nicolas comme on fait à présent à Rome et en Italie, c'est-à-dire, lui mettre simplement une dans l'autre son livre, et sur ce livre trois masses d'or, ou espèces de pommes d'or, en mémoire de l'or dont il se servit pour empêcher la chute de trois pauvres filles. Car, dit-il, plus anciennement, les Italiens représentaient encore Saint-Nicolas dans une autre manière , c'est-à-dire, qu'il se contentaient de le représenter sans mitre pour le faire distinguer parmi les autres évêques. Cela était raconté, ajoute-t-il, sur une vieille tradition.

lundi 4 décembre 2017

Du rififi chez les baltringues

Lettre ouverte au rédacteur du site Panda-France.net




Monsieur le rédacteur du site panda-france.net,

J'ai pris connaissance avec stupéfaction de votre billet, publié sous le titre J'accuse.

De ce magma sans queue ni tête je retiens ces deux informations :

mercredi 29 novembre 2017

RÉUNION DU KLU KLUX KLAN EN 1952


Aujourd'hui, cette assemblée de messieurs déguisés prêterait à sourire. En 1952, en Caroline du Sud, c'était une autre affaire.


jeudi 23 novembre 2017

Chanteurs et musiciens du Congo et de la Côte d'Ivoire (1931)


Photographies de Paul Pivot pour le musée de la Parole et du Geste, dans le cadre de l'Exposition Coloniale Internationale de Paris en 1931.

Les Congolais pour commencer. Les enregistrements sonores sont en ligne sur Gallica.


mardi 21 novembre 2017

Quand Gabriele Basilico travaillait pour la DATAR


Les officines gouvernementales font parfois preuve de clairvoyance. Ainsi, en 1984-85, la DATAR (Délégation Interministérielle à l'Aménagement du Territoire et à l'Attractivité Régionale) envoie Gabriele Basilico en mission photographique le long de la côte du Nord-Pas-de-Calais.

























Credit : Mission photographique de la DATAR - Gabriele Basilico

mercredi 15 novembre 2017

Des signes de vie... au Texas


Il n'y a pas grand monde dans les rues de Crawford (Texas). Pourtant, c'est à côté du Prairie Chapel Ranch, propriété de George W. Bush
Source : Carol M. Highsmith - Bibliothèque du Congrès (Washington)


samedi 11 novembre 2017

Accrocher les ordures... mitoyennes


Membre du Comité des recherches.

Qui fait bien son métier ne craint point les injures,
Il est bon quelque fois d'acrocher (sic) les ordures.

Eau-forte mise en couleurs (1790)
Source : Gallica - Bibliothèque Nationale de France

jeudi 9 novembre 2017

A. ÉPAULARD - V.-A. Ardisson, le vampire du Muy (1902)


A. Épaulard - Observations médico-légales sur le Vampire du Muy (Victor-Antoine Ardisson - 1872-1944), publiées dans les Archives d'anthropologie criminelle, de criminologie et de psychologie normale et pathologique. Tome 17ème, 1902.





Nota : La notice consacrée à Ardisson par Wikipedia ne cite même pas la thèse d'Alexis Épaulard , ni cet article. Ils sont pourtant facilement accessibles !

Alexis ÉPAULARD - Vampirisme, nécrosadisme, nécrophagie - Lyon, Storck, 1901 (en ligne sur gallica)