lundi 30 mai 2016

Histoires à dormir la nuit debout

Il y avait longtemps que je n'avais pas entendu parler de ces deux fumistes (il ne manque que Lacan). Thibault Calmus les sort de la naphtaline pour occuper les insomnies militantes du serpent libertaire...





PENSER LA NUIT DEBOUT AVEC DELEUZE ET GUATTARI
"Pour une machine de guerre, toute la question est de savoir comment perpétuer la fuite, la faire prospérer et augmenter sa puissance c’est-à-dire comment connecter les flux en présences avec d’autres flux. Le mouvement « Nuit-Debout » est précisément au cœur de ce type de problématique. "

Cet article a pour objet d’étude la pensée de Gilles Deleuze telle qu’elle est développée dans deux chapitres de Mille Plateaux (1980) co-écrit avec Félix Guattari : « Micropolitique et segmentarité » et « Devenir-intense, devenir-animal, devenir-imperceptible ».

Cérémonie de Verdun-Douaumont - J'ai pas tout compris



Avec Hollande le pire est toujours certain ou comment massacrer une bonne idée.

Les Tambours de Bronx, c'était bien vu ! Mais, le jogging et tout le reste, c'est à peine digne d'un spectacle d'école primaire...

dimanche 29 mai 2016

Les bonnes blagues d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron se déguise en chômeur pour le grand bal masqué de la finance


- Je comprends mieux pourquoi ces illettrés ne trouvent pas de boulot.
- En vrai, Emmanuel, ils ne portent même pas de cravate...
- Mais, c'est dégueulasse !

De la lecture pour Sapin et Baupin... et des images pour les autres

Aujourd'hui j'avais le choix entre un billet conso sur un rappeur qui veut faire Verdun et un article philosophique, j'ai choisi la philosophie...

Votez pour Ma p'tite culotte 




Aujourd'hui, j'avais le choix entre un article philosophique sur deux géants de la couture et un article conso, j'ai choisi l'article conso. Non, je ne me transforme pas en blogueuse vendue, aucun de mes articles n'est sponsorisé. Je ne vous vois pas non plus comme des consommatrices vaches à lait pour mes "partenaires, je sais que la plupart d'entre vous êtes plutôt du genre à mettre la pédale douce sur les achats et préférez les nourritures intellectuelles au shopping à tout va. Alors pourquoi ce choix ?

samedi 28 mai 2016

Les bonnes blagues d'Emmanuel Macron


"La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler !" Emmanuel Macron le 27 mai 2016.

P'tain que j'suis drôle... Et en plus je pense à tous ces petits branleurs avec ces T-shirts siglés "En Marche" !


Les petites blagues d'Emmanuel Macron


Et tu sais ce que je lui ai dit à l'ouvrière illettrée de GAD que notre pote venait de licencier ?
- La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler !

Les petites blagues d'Emmanuel Macron

"Vous n’allez pas me faire peur avec votre T-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler." Emmanuel Macron - Banquier d'affaires, salaud en marche et ministre socialiste.


C'était pour faire rire Pierre Gattaz ? Avoue Macron !

NO MORE FOUCAULT



En France le problème est réglé... Il a été publié dans la Pléiade, ces livres qu'on ne lit jamais !

vendredi 27 mai 2016

L'abus de fumette est dangereux pour la santé

Les publicitaires yankees y z'ont aussi fumé la moquette ?

La suite est réservée à un public averti, parce que c'est (très) chaud...

jeudi 26 mai 2016

Les casseurs, idiots utiles du gouvernement



Olivier Cahn, chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, revient sur l’éternelle lutte entre “casseurs” et policiers.



Est-il possible d’établir une typologie des “casseurs” dans les manifestations ?

Olivier Cahn – Il y a trois groupes principaux. Les autonomes, des anarchistes, qui sont des gens qui vont participer à des petits “Black Blocs” (groupes d’individus vêtus en noir qui se massent dans les manifestations pour provoquer la police, ndlr). Il y a aussi des gamins des quartiers périphériques. Ils profitent des épisodes violents dans les manifs pour se défouler et récupérer quelques portables par la même occasion. Enfin, on peut trouver des groupes opportunistes qui prennent part aux violences sans forcément être formés pour ça, ce qui explique qu’ils se fassent attraper.

Faut pas exagérer non plus !


Communisme, hypnotisme et les Beatles, une brochure de David A. Noebel, publiée à Tulsa (Oklahoma) par Christian Crusade Publication...

J'y crois pas trop à ce truc... Il manque les franc-maçons et les sionistes !
Mais, je le publie quand même pour prouver que je suis objectif...

mercredi 25 mai 2016

Encore un pan de la culture américaine qui s'écroule

D'après le dernier rapport de l'ADL (Anti-Defamation League, l'équivalent U.S. d'une LICRA efficace) le Klu Klux Klan est en nette perte de vitesse. "What remains of the Klan is a collection of mostly small and disjointed groups that have difficulty in recruiting members and even maintaining any semblance of long-term stability" (Ce qu'il reste du Klan, c'est un ensemble de petits groupes isolés qui ont des difficultés à recruter de membres et à maintenir un semblant de stabilité sur le long terme).



Faut-il virer les profs gauchistes ?


Une question qui mérite réflexion...

mardi 24 mai 2016

Un crime communiste que l'on ne pourra pas attribuer à Staline


"Une liquidation rapide (et exemplaire) est indispensable". (Télégramme de Lénine à Kornev, le 19 octobre 1920)


Mikhaïl Toukhatchevski, le boucher de Tambov et de Kronstadt.




De la fin du dix-neuvième siècle aux années 1920-1921, le monde de la paysannerie russe fut régulièrement traversé par une série de troubles. Traditionnellement réduit à l'année 1917, le changement s'étendit en fait, dans les campagnes, sur plusieurs décennies et illustra une lente transformation des mentalités paysannes.

La région de Tambov, qui appartient à l'ensemble des terroirs très fertiles des "terres noires", caractérise tout à fait la tradition de révolte paysanne qui se manifeste de manière virulente dès 1905. Pourquoi choisir de parler plus particulièrement de cette révolte? Pour la simple et bonne raison qu'elle fut la révolte la mieux organisée, la plus longue et la plus menaçante pour le pouvoir bolchevique naissant.

ZILDA - La renonciation


Crédit : Zilda

lundi 23 mai 2016

Une histoire des arts graphiques en ligne


C'est ici, c'est en cours de publication (déjà 87 chapitres en ligne), en anglais et il y a des milliers d'images pour ceux qui ne sont pas anglophones !

guity-novin.blogspot.fr

dimanche 22 mai 2016

Dans tout gaucholâtre il y a un flic qui sommeille

Pour ceux qui ne sont pas de notre avis, quatre murs c'est trois de trop.
Félix Djerjinski (authentique gauchiste de combat)

Gauche de combat™, l'animateur-propagandiste du blog Les Echos de la Gauchosphère a, comme tout gaucholâtre qui se respecte, une vocation de tchékiste, milicien, commissaire du peuple, gardien de camp (rayer les mentions inutiles) :

"Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je me suis fait une spécialité, à l’instar d’autres (avec lesquels je travaille en réseau, ou seul selon les circonstances), de la chasse aux malfaisant(e)s : racistes, sexistes, machistes, masculinistes, homo et transphobes, xénophobes, nazis si peu néos, et autres imbéciles qui croient que l’impunité dont ils pensent jouir derrière la protection illusoire de leur écran leur permettent de faire n’importe quoi."

Tartuffe de gauche, néoféminisme et système prostitutionnel


P.-A. Taguieff va encore se faire des amis-es !

Pour les adeptes d’un sociologisme primaire d’extrême gauche, les explications de comportements criminels des supposés « dominés » doivent constituer des accusations visant les « dominants ». C’est ainsi que le terrorisme jihadiste est présenté comme une conséquence de l’« islamophobie » attribuée aux « dominants », lesquels sont nécessairement « blancs », chrétiens, juifs ou athées. De la même manière, les violences sexuelles commises par des immigrés musulmans s’expliqueraient par la misère sexuelle de ces derniers, dont les seuls responsables seraient les sociétés « blanches » qui, intrinsèquement « racistes », sont censées les stigmatiser, les exclure, les ségréguer et les discriminer.

L'entretien avec Patrice de Méritens du Figaro Magazine, supplément culturel et hebdomadaire du quotidien de référence ci-dessous

samedi 21 mai 2016

Considérations de stratégie et de contre-guérilla urbaine

Comme quoi passer sa nuit debout peut parfois amener à réfléchir sur les stratégies de contre-guérilla urbaine !
Puis on reprend les pleurnicheries habituelles... Ce serait une "une nouvelle technique de maintien de l’ordre que toute personne encore déterminée à prendre la rue dans ce pays doit considérer comme insupportable." Dommage... N'est pas Clausewitz qui veut



"Ce dispositif de maintien de l’ordre est surtout connu sous le terme anglais de kettle (« bouilloire ») ou kettling, la technique étant particulièrement prisée par la police de Sa Majesté." Libération, 3 mai 2016

Malgré les discours plaintifs des syndicats policiers concernant les ordres peu clairs, voire contradictoires, qu’ils recevraient, on peut noter depuis le début du mouvement contre la loi travail, en tout cas à Paris, une volonté de roder un dispositif de maintien de l’ordre relativement nouveau à cette échelle en France : le kettling (ou la « nasse »).

Au-delà du possible... Jean-Vincent Placé l'a fait



Ce n'est pas un gag, nous ne sommes pas le 1er avril et vous n'êtes pas sur le gorafi ou nordpresse.
Jean-Vincent Placé a VRAIMENT été promu au grade de colonel (dans la réserve) de l'Armée Française.

Il sera affecté au13ème régiment de dragons parachutistes, régiment dont la devise est "au-delà du possible" ce qui est tout à fait dans les cordes d'un ministre socialo-écolo.

Félicitations mon colonel et peut-être bientôt général... Ce qui me fait penser à cette chanson des Frères Jacques (sur des paroles de Francis Blanche) :



vendredi 20 mai 2016

Du rififi chez les révisos

Il y a de l'ambiance chez les négationnistes.... Et il y a de bonnes raisons à cela ! P.E. Blanrue a entraîné Robert Faurisson dans sa déchéance. Blanrue a été relaxé et Faurisson aussi. (voir ici)



Pour ceux qui n'auraient pas suivi les épisodes précédents. Blanrue a réalisé un film-entretien sur Faurisson. Des ligues de vertu ont attaqué en justice et ont perdu en première instance où Blanrue avait plaidé la nullité de procédure.

Rebelote en appel. Même motif, même punition. Relaxe pour nullité de procédure. Les ligues de vertu ont vraiment de l'argent (des contribuables) à jeter par les fenêtres et leurs avocats semblent payés à ne pas foutre grand chose.

C'est l'une des rares fois où Faurisson n'a pas perdu un procès de ce genre... Et c'est bien malgré lui, puisqu'il plaidait, comme d'habitude la bonne foi (mouarf) et autres calembredaines. On comprend son ressentiment envers Blanrue.

Faurisson s'est donc livré à l'une de ses falsifications habituelles. Le faussaire de l'histoire Faurisson accuse Blanrue d'avoir pris ses distances avec Faurisson devant le tribunal (en première instance). Malheureusement pour Faurisson, il n'en est rien et Blanrue a publié les minutes du procès. Les excuses privées de Faurisson ne changent pas grand chose. (voir ici)

Faurisson espère bien reprendre ses bonnes habitudes et perdre son prochain procès. Chez les négationnistes-faussaires de l'histoire on ne change pas une stratégie perdante. Il s'agit d'une affaire assez glauque de tourisme textuel en Iran (voir ici)



Salon de la science-fiction militante à Montréal


Le site officiel des aliens est ici.
Parmi les consignes du règlement  :
- Respectez les limites physiques et émotionnelles des autres. Demandez d’abord la permission avant de toucher quelqu’un.

Il y a bien entendu une politique très stricte d'exclusion, comme il se doit dans toute secte qui se respecte.

jeudi 19 mai 2016

Homère dans la Baltique - Felice VINCI



On n'est pas obligé d'y croire, mais cela change des fadaises soucoupistes et des thèses conspirationnistes.


Homere

Depuis l’Antiquité, la géographie homérique a donné lieu à des problèmes et à de l’incertitude. La conformité des villes, pays et îles, que le poète décrit souvent avec une abondance de détails, avec des sites méditerranéens traditionnels est habituellement seulement partielle ou même inexistante. Nous trouvons divers cas dans Strabon (le géographe et historien grec, 63 av. JC – 23 apr. JC), qui, par exemple, n’expliquent pas pourquoi l’île de Pharos, située juste en face du port d’Alexandrie, semble dans l’Odyssée se trouver inexplicablement à un jour de navigation de l’Egypte. Il y a aussi la question de la localisation d’Ithaque, qui, d’après des indications très précises trouvées dans l’Odyssée, est la plus à l’ouest dans un archipel qui comprend trois îles principales, Doulichion, Samé et Zacynthe. Cela ne correspond pas à la réalité géographique de l’Ithaque grecque dans la mer Ionienne, située au nord de Zacynthe, à l’est de Cephallenia et au sud de Leucas. Et ensuite, que faire du Péloponnèse, décrit comme une plaine dans les deux poèmes?

mercredi 18 mai 2016

Anti-antifascisme

Voilà qui devrait plaire aux antifas de carnaval et autres gaucholâtres..

La bimbeloterie antifasciste

« Une bonne partie de l’antifascisme d’aujourd’hui, ou du moins de ce qu’on appelle antifascisme, est soit naïf et stupide soit prétextuel et de mauvaise foi. En effet, elle combat, ou fait semblant de combattre, un phénomène mort et enterré, archéologique qui ne peut plus faire peur à personne. C’est en quelque sorte un antifascisme de tout confort et de tout repos. Je suis profondément convaincu que le vrai fascisme est ce que les sociologues ont trop gentiment nommé la société de consommation. » 
Pier Paolo Pasolini (1975)



mardi 17 mai 2016

Encore une guerre oubliée

Et dire que mon bac à sable pourrait être la source d'un conflit planétaire...


La guerre du sable entre Singapour et ses voisins

Le sable, une ressource essentielle non soupçonnée.

Il convient de définir le terme de guerre du sable et d’expliquer en quoi un rapport de force peut s’exercer entre puissances sur cette question du sable. La vague de « bétonnage systématique » qui a été entreprise depuis le 20ème siècle a érigé le sable comme une ressource essentielle dans le monde contemporain. En effet, le sable est un élément constituant du béton armé, lorsqu’il est mélangé au ciment. L’intérêt des constructeurs (entreprises privées et publiques) pour le béton armé, et donc pour le sable, s’explique par le fait que le béton armé permette de grandes performances techniques à un coût relativement bas. Ce matériau a également été plébiscité puisqu’il a semblé pendant très longtemps que le sable, son composant principal, était une ressource quasi infinie et en libre accès. Cependant, l’utilisation massive de sable pour la construction d’infrastructures, mais également à des fins d’agrandissement du territoire, a révélé que cette ressource n’était pas infinie. En moyenne, il faut 200 tonnes de sable pour construire une maison simple. Par ailleurs, il ne s’agit pas d’utiliser n’importe quel sable puisque seul le sable des fonds marins, amené par les vagues sur les plages ou dragué à la lisière des littoraux ou en haute mer, possède la granulosité nécessaire pour, associé avec le ciment, pouvoir constituer du béton armé. Cette particularité a renforcé le caractère essentiel du sable. Pour François-Bernard Huyghe, « la guerre économique, dans le sens employé en Intelligence économique, est l’effort que mène un État pour se procurer ou conserver des ressources rares, éventuellement en relation avec des acteurs publics. Définition à laquelle on peut s’accorder à condition qu’il soit précisé que l’effort en question vise à contrarier une volonté adverse et qu’il suppose un minimum d’agressivité. La guerre économique suppose une violence au moins cachée ou virtuelle – des instruments de contrainte : pas de guerre sans ravage. Pas de guerre non plus sans stratégie générale ». Les différents éléments composant cette définition de la guerre économique se retrouvent tout à fait dans ce cas de la guerre du sable en Asie du Sud-Est.


Du bon sens près de chez nous


Via Archives départementales de l'Allier

lundi 16 mai 2016

Nostalgiques

Le « lycéen caillasseur de flics », madeleine de Proust des journalistes de gauche…

Ils ont tout renié, tout trahi, tout abandonné… Ils sont désormais les employés empressés et complaisants d’un Rotschild, d’un Drahi ou d’un quelconque autre milliardaire capitaliste… Ils vivent dans des lofts, roulent en smart ou en mini « suréquipées », vont en vacances à l’Ile de Ré et font des « ménages » dans des colloques de dentistes ou de notaires…

dimanche 15 mai 2016

Curieux argumentaire d'une ligue de vertu communautaire

Si j'en crois ce communiqué de presse, L’UEJF et SOS Racisme vont porter plainte contre Twitter, YouTube et Facebook pour non-respect de leurs obligations de modération.



Il y a quand même un petit truc qui me chiffonne. C'est l'argumentaire de Sacha Reingewirtz, Président de l’UEJF, hypokhâgne à Henri-IV, Sciences-Po, Cambridge, droit pénal à la Sorbonne, école du barreau, etc : "Vu les bénéfices réalisés par Youtube, Twitter et Facebook en France, et le peu d’impôts qu’ils paient, leur refus d’investir dans la lutte contre la haine est inacceptable (...)"

J'ai beau chercher... Je ne vois pas le rapport entre le pognon gagné et des écrits (éventuellement) condamnables.

Si Youtube, Twitter et Facebook faisaient des pertes colossales, seraient-ils en droit de publier des horreurs colossales ?

Véhicules anciens interdits dans Paris - Adolf n'est pas content

Je n'habite pas Paris... De plus, je n'ai pas de voiture...
Mais, la vidéo est amusante !

mardi 3 mai 2016

La vedette du jour - DOROTHY LAMOUR


Toutes les vedettes sont ici (Hollywood Vintage Stars)

FRANCOIS VILLON, le truand sublime (Anne Bernet)




Avant de se lancer dans sa longue carrière de faussaire de l'histoire, Robert Faurisson tenta sa chance (sans grand succès) dans les milieux de la dissidence littéraire et germanopratine, comme Ufoman le rappelle dans un de ses billets.

Robert Faurisson (faussaire de l'histoire) s'était aperçu que des textes connus faisaient l'objet de graves contresens. D'où sa savoureuse et consternante traduction-interprétation de ce vers de François Villon :

« Mais où sont les neiges d’antan ? » (dans la « Ballade » dite « des dames du temps jadis »).[Mais, sans aller chercher si loin en matière de blanches beautés disparues, où sont, tout simplement, passées les neiges de l’an dernier ?].(Robert Faurisson - Mon révisionnisme littéraire - 2002).

A propos de Baudelaire, je ne peux pas résister au plaisir de citer cette analyse du négationniste littéraire   :
"Toujours Baudelaire : Les Fleurs du mal. Que veut dire au juste ce titre ? A cette question, on ne pourra normalement répondre qu’après avoir attentivement lu, dans l’ordre de leur apparition, les 126 poèmes du recueil ; chaque poème sera résumé en quelques mots ; chaque résumé devra se raccorder au résumé précédent et le résumé final sera le résumé des 126 résumés successifs" (idem)

Même Sollers et Kristeva dans leurs délires post-maoïstes n'ont pas osé de telles inepties...

Articles les plus consultés