dimanche 29 décembre 2013

JIM GORDON, le batteur assassin




C’est l’histoire tragique de Jim GORDON, un grand batteur de rock. Sa discographie est un véritable Who’s Who  du rock ‘n roll,  tant il était demandé comme batteur de studio ou pour des tournées. Cela fait près de 30 ans qu’il ne s’est pas produit sur scène... et pour cause. Depuis 1984 il est détenu pour le meurtre de sa mère.

samedi 28 décembre 2013

SR-72 de Lookheed Martin - Morice pompe !

Il n'y a pas que les shadocks qui pompaient... Morice aussi !
Ce n'est plus un secret pour personne, tant il est facile de repérer les passages copiés dans ses articles.

Il suffit de prendre une phrase de charabia et de faire une rétro-traduction pour trouver les sources qu'il ne cite jamais.

Son article sur le SR-72 de Lookheed Martin en est une nouvelle preuve. Et lorsqu'on lui fait remarquer qu'un article d'Air & Cosmos propose une traduction bien plus correcte, Morice se laisse aller à diffamer le journaliste dans ses tentatives foireuses de justification :
"quand c’est en italique, c’est SOURCE par le lien inclus, et ça signifie donc en clair depuis 6 ans ici que c’est une TRADUCTION, puisque l’original CITE est en anglais !!

ah oui, j’oubliais : vous ne savez donc pas cliquer..

moi, j’ai traduit Aviation Week et je l’ai référencé comme tel par un LIEN : c’est toute la différence en effet. Je découvre aujourd’hui le numéro d’Air Et Cosmos, qui TRADUIT mais ne cite PAS les passages originaux, à l’inverse de moi...

alors le coup du pompage, examinez le bien en effet : il y en a UN qui donne ces sources, qui montre les textes originaux traduits, et c’est MOI."

Il n'en est bien entendu rien. Tout le monde pourra vérifier que le journaliste source tout a fait correctement l'article d'Aviation Week, dont Morice ne fait que pomper la photo !



FARC - AL QUAIDA MEME COMBAT ! LA CIA INTERVIENT


 La méthode est efficace. Testée en Afghanistan et en Colombie, c’est l’Irak qui va maintenant en bénéficier.
Les USA vont sous-traiter aux Irakiens une partie de la lutte contre le terrorisme, dans un contexte de montée de la violence.
En effet, les USA viennent de livrer plusieurs dizaines de missiles Hellfire aux Irakiens, avant de leur fournir des drones de reconnaissance dans les prochains mois.
Les groupes d’al-Qaida subiront-ils le même sort que de ceux des Farc ?
Les Américains sont des pragmatiques et capitalisent sur leur expérience.
Pourquoi inventer de nouvelles méthodes d'intervention quand il suffit de reproduire celles qui ont montré leur redoutable efficacité ?



vendredi 27 décembre 2013

ZONE 51/CIA - Morice découvre un hangar pour cacher des avions


Notre impayable inspecteur Clouzot en pantoufles vient de sortir son dernier scoop (c'est ici)
La CIA entrepose des avions dans les hangars d'une base aérienne !
Ils sont trop forts ces espions...

Le reste n'est rien d'autre que le verbiage habituel... Un mélange de traductions approximatives et de détails sans intérêt.

Un point de détail croustillant, cependant...

En note, Morice écrit :"Pour s'y retrouver entre modèles de drones, le Daily Mail a ressorti les contours ombrés qu'utilisaient les aviateurs lors de la seconde guerre mondiale.  Ne cherchez pas le RQ-180, il n'y figure pas encore (mais le chinois Soraing Dragon aux deux ailes reliées si !). L'original est de Ruben Pater. Le designer hollandais est plein d'humour : l'original est imprimé sur une feuille d'alumimium pour dit-il "leurrer les drones" !"

En réalité, le prétendu humoriste batave a utilisé un manuel d'al-Quaeda...
"Several of the tips for survival come directly from an al Qaeda guide to countering drones, published by the Associated Press in January 2013. Included in these tips are "To hide under thick trees because they are the best cover against the planes,« (note the hiding figure in the image) and  »Spreading the reflective pieces of glass on a car or on the roof of the building," which Pater’s guide mirrors by both being printed on reflective material and advocating space blankets (which also hide heat from infrared cameras) as a way to hide."

Pour ceux que ça intéresse, le reste, c'est ci-dessous !


Dieudonné, Valls et la chronologie des médias

Censurer les spectacles de Dieudonné ? Le Ministère de l'Intérieur y songe très sérieusement, si l'on en croit un communiqué publié le 27 décembre 2013 :

Le ministre de l’Intérieur condamne avec fermeté les propos racistes et antisémites de Dieudonné M’BALA M’BALA qui, après avoir visé le journaliste Frédéric HAZIZA, s’en prend désormais à Patrick COHEN, journaliste à France Inter. De déclaration en déclaration, comme l’ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s’attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah.
Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, Dieudonné M’BALA M’BALA ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite.
Dans ces conditions, le ministre de l’Intérieur a décidé d’étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d’interdire des réunions publiques qui n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l’ordre public.

Cette décision fait suite à une campagne de presse dont il n'est pas inutile de rappeler quelques épisodes.

11 décembre 2013, le site ultra-sioniste Jssnews annonce que le site de Dieudonné a été piraté.
C'est le début du Dieudoleaks. Les coordonnées personnelles de centaines de personnes sont mises en ligne. Ce même site entamera une campagne pour faire interdire les spectacles de Dieudonné.

16 décembre 2013, Réception du CRIF par François Hollande. Dans son discours, il déclare :
J'’ai demandé au Gouvernement d’y veiller tout particulièrement et de lutter contre le sarcasme ou ceux qui se prétendent humoristes et qui ne sont que des antisémites patentés que nous devons également combattre.

Les 21 et 22 décembre 2013, incidents à Lyon. Des justiciers improvisés organisent des expéditions punitives contre une discothèque, un restaurant. Le lendemain, six d'entre eux finissent par agresser un employé du restaurant. D'après Jssnews, ils sont juifs. A 6 contre 1... C'était signé !
Identifiés, une information judiciaire a été ouverte pour violences en réunion, participation à un attroupement armé et infraction à la législation sur les armes.

26 décembre 2013, manifestation de la Ligue de Défense Juive (une milice communautaire) à la FNAC des Ternes.

27 décembre 2013, enfin une réaction du Ministère de l'Intérieur.

Pour défendre la liberté d'expression ? Pour condamner des agressions ? Pour s'indigner d'atteintes à la vie privée ?

Non ! Pour confirmer qu'il a compris le message et qu'il est aux ordres !

mardi 24 décembre 2013

Conversations secrètes avec Morice (1)

Après quelques jours d'inactivité, Morice étant occupé à lire ses contributions sur le TDC du Web canadien, c'est le retour de l'agent secret au grand jour, avec un scoop !

En 2008, Morice avait déjà raison !!! (voir ici)

Une occasion en or pour démonter, une fois de plus, les méthodes folkloriques du James Bond du journalisme participatif.

Je commence par engager une conversation badine avec l'auteur ;

"Et voilà que je reprends l’impayable Morice les doigts dans le pot de confiture...
C’est sa marque de fabrique... Demi-vérités et vrais mensonges, fadaises en gros et au détail, bidouillages de sources, confusionnisme, mégalomanie...
En effet, notre enquêteur en pantoufles secrètes écrit à propos des ordinateurs de Reyes « on nous avait alors promis des révélations que personne n’a jamais pu voir »
Et à l’appui de ses dires, il donne un lien qui pointe vers un article en date du 5 mai 2008. Il s’agit d’un quotidien de Caracas (Venezuela) El Universal.
Voilà qui fait sérieux, grand reporter intègre... Morice est allé jusqu’à trainer ses guêtres sur un site sud-américain !
Vexé d’avoir été doublé par Morice, je prends aussi un billet virtuel pour Caracas, ses jungles moites, ses bars louches et son chavisme de carnaval.
Je tape « Reyes » dans le moteur de recherche d’El Universal pour trouver ceci, en date du 10 mai 2011 « Report on Raúl Reyes’ computers points to Chávez  »
Intrigué par l’IISS (International Institute for Strategic Studies ) cité dans cet article, je prends le risque d’infiltrer Google et de lancer cette recherche secrète ’International Institute for Strategic Studies Reyes’ dans la barre secrète dont j’ai doté mon navigateur secret.
Grâce à mes talents de découvreurs de secrets cachés de la CIA, je tombe sur cette page : ’The FARC Files : Venezuela, Ecuador and the secret archive of Raul Reyes"
Ce rapport est même en vente sur Amazon US ! C’est dire que c’est un de ces secrets ultra secrets de la CIA dont Morice a le secret de ne pas les trouver !
Conclusion... Pour ne pas égratigner plus avant l’ego surdimensionné de Morice, je ne vais pas contrôler les autres sources !"

Réponse de Morice,  l'OSS 117 local :
"Euh vous auriez eu des talents de découvreur, vous vous seriez aperçu que j’appelle Raul Paul, ce qui est une erreur grossière de ma part que vous n’avez même pas vue....

(Franchement, Morice, s'il fallait relever toutes vos coquilles...)

Ce dont vous parlez n’évoque pas la CIA et la Colombie, le sujet de l’article. Le contenu des disques durs saisis dans le camp n’a pas été entièrement révélé, car il aurait montré que les émissaires français comme Saez avaient été baladés alors qu’ils étaient en train de finaliser la somme pour la libération de Bétancourt.

(Morice sait que ce qui a été révélé n'est pas toute la vérité tout en prétendant que rien n'a jamais été révélé, mais que ce n'est pas le sujet dont il a envie qu'on cause. Allez comprendre quelque chose à ces arguments de pochetron)

votre article est sorti en 2011, trois ans après le mien sur Bétancourt.
(Et alors ? Qui dit le contraire ?)

l’intervention de la CIA a été faite pour dynamiter cet accord, au grand dam de Sarkozy qui aurait tant voulu ainsi faire la nique à Villepin, qui s’était fait délester de 50 millions d’euros, vos impôts en quelque sorte, ce qu’avait su Sarko et qui l’avait tant fait rire....
(Un vieux fantasme de ce vieux débris sénile. Sarkozy... Il n'y a que lui pour s'imaginer que la CIA pouvait avoir la moindre considération pour Sarkozy...)

allez cherchez encore, vous finirez (peut-être) par trouver les sources autrement que par Google.
(Ce n'est pas parce Morice est incapable d'utiliser un moteur de recherche que personne ne sait s'en servir. D'habitude, il se contente de copier ou traduire vaguement des bribes dénichées de-ci de-là, au petit bonheur la chance.)

ce n’est pas la première fois que vous agissez ainsi ici. Et à chaque fois ça rate.... faute de connaissances. Par »connaissances", j’entends ce que vous voulez. Visiblement, vous n’avez jamais été journaliste de toute votre vie..."
(Morice a des connaissance et est journaliste, on aura au moins appris ça !)

Tout le monde aura noté la pertinence des réponses du clown pontifieur.
Pris la main dans la culotte du zouave, Morice prétend que c'était pour vérifier que c'était bien un mâle.

Mais, comme Morice laisse entendre qu'il a des connaissances (le patron du bar tabac de son quartier qui a sauté la bonne et sur Kolvezi ?) il faut lui rappeler quelques fondamentaux de la propagande :
"Morice, ne cherchez pas à noyer le poisson et à me faire des procès d’intention.
Je n’ai aucune prétention au journalisme et encore moins dans le sens que vous semblez lui donner.
Ce que je sais faire et j’ai la prétention de le faire bien mieux que vous, c’est contrôler et évaluer la crédibilité des sources et leur utilisation.
Et il n’y a rien de mieux qu’un moteur de recherche pour déblayer le chantier.
Une fois de plus, les vôtres sont controuvées, partiales, partielles, fantasmées ou peu crédibles,...

Ce que j’évoque, c’est ce que vous avez publié le 23 décembre 2013.
Ca n’a rien à voir avec l’archéologie des contributions de votre trop longue carrière de folliculaire.

Donc, le 23 décembre 2013 vous écrivez :
« et les ordinateurs, qui seraient montrés comme trophées au public (on nous avait alors promis des »révélations«  que personne n’a jamais pu voir !) »

Si en 2008, le grand public n’avait pas accès à ces révélations (je ne l’ai pas contesté), il y a accès depuis 2011. Or nous somme fin 2013 !!!!!
J’apporte la preuve irréfutable que beaucoup de gens ont pu lire ces révélations et qu’il suffit de quelques minutes pour y accéder.
Le rapport de l’IISS est critiquable, des vrais journalistes l’ont fait, mais il existe, contrairement à ce que vous affirmez stupidement.
(Dommage que vos capacités ne vous permettent pas d’utiliser sérieusement le travail du Washington Post. C’est une vraie mine d’information !!!)"

dimanche 15 décembre 2013

Un salaud nommé Momo (ou Morice)

Dieudonné n'a pas que des amis... Il a même beaucoup d'ennemis... Il faut dire qu'il ne fait rien pour se rendre sympathique dans certains milieux !
Ces derniers jours, c'est son site qui a fait l'actualité. Des informations nominatives sur les clients et contributeurs sont mises en ligne par un groupe (ou un individu) qui dit avoir aspiré tout le site.

Morice d'Agoravox, alias Momo de Centpapiers n'allait quand même pas laisser passer cette occasion de se faire mousser et de participer à la curée, bien planqué derrière son écran.

Le seul problème, c'est que Morice, alias Momo, alias Dark Vador est un salaud de la pire espèce.
Le genre de journalistes citoyens qui émargeaient à la Kommandantur pour remplir les rubriques délation de supports papier comme Je suis Partout et La Gerbe et qui maintenant tient la même rubrique, sous forme électronique chez Agoravox et Centpapiers (ces deux plateformes se prétendant médias citoyens !!!)

La contribution de Morice dans cette affaire se limite à colporter une rumeur (dont il est facile de trouver la source primaire. Elle est ici.)

Sur Centpapiers, le milicien Momo, aka Morice écrit :
Les derniers événements concernant le personnage montre que dans son propre camp il est en difficulté, tant le hacking récent de son site ressemble fort à une vengeance de l’informaticien qu’il (Dieudonné) a licencié avec pertes et fracas.

Cette phrase est tout simplement dégueulasse et devrait suffire à faire virer Momo, aka Morice des supports qui véhiculent sa prose nauséabonde...

Momo, aka Morice se garde bien de sourcer ses affirmations. C'est d'ailleurs une habitude chez ce personnage.

Mais, le pire c'est que ce qu'il écrit là est tout simplement immonde.

Soit, c'est l'informaticien en question qui est le hacker et tout homme de gauche se devrait de protéger son anonymat (il est vrai que Morice, aka Momo, la déontologie et lui ça fait deux)
Soit, cet informaticien n'est pas en cause et le salaud Morice met en danger un innocent.

Dans les deux cas, c'est dégueulasse, même si ce n'est pas surprenant de la part de Morice, alias Momo.

Il y a quelques temps, quelqu'un a écrit, en substance, que Morice était le genre de type à héberger des juifs dans sa cave pour, ensuite, les dénoncer à la Gestapo.

Ca se confirme ! Si vous habitez du côté de Tourcoing, en cas de problème, il faudra vous planquer ailleurs que chez le milicien Momo, alias Morice !

mardi 10 décembre 2013

J'peux pas venir y'a Haziza à la télé


Ce sont les petits tracas de la vie d'une ministre qui croit qu'elle existe.
Invitée par Google à l'inauguration de son Centre Culturel parisien, Mme Aurélie Fillipetti ministre de la culture subventionnée au profit des copains a fait savoir qu'elle n'était pas libre ce soir. (voir ici)


« Malgré la qualité des projets conduits, je ne veux pas servir de caution à une opération qui ne lève pas un certain nombre de questions que nous avons à traiter avec Google », a justifié la ministre de la culture au Monde.
Mme Filippetti cite quatre points de friction : « La question de l'équité fiscale, celle de la protection des données personnelles, celle de la protection de la diversité culturelle et enfin le dossier des droits d'auteurs. »

Pour ce qui est de la 'caution', qui, à l'exception d'Aurélie Fillipetti peut s'imaginer qu'elle puisse servir de caution à quoi que ce soit de sérieux.
Pour ce qui est de l'équité fiscale, il est vrai que les milieux de la culture subventionnés de tous les côtés ont des leçons à donner.
Pour ce qui est de la protection des données, il est permis de préférer voir ses données personnelles enrichir Google plutôt que les les officines gouvernementales.
Pour ce qui est de la diversité culturelle, une ministre dont la seule fonction est de subventionner ses courtisans n'a pas de leçons à donner.
Pour ce qui est du dossier des droits d'auteurs, elle pourrait peut-être s'occuper en priorité des pratiques de numérisation de la BNF ou du registre ReLire.



Mise à jour : Finalement, c'est Fleur Pellerin qui profitera du buffet de Google pendant que sa camarade de la Culture se contentera de chips et de l'émission de Haziza en replay sur LCP.



Articles les plus consultés