samedi 16 mai 1970

Le père Félicien surpris en galante compagnie

Gravure - vers 1790 (source : BNF)


Lettre adressée à M. le lieutenant de police par l'inspecteur Marais) - 19 septembre 1758

Monsieur,
Je me suis aujourd'hui transporté, sur les trois heures et demie après midi, avec le sieur commissaire Sirebeau, chez la nommée Durozoys, femme de débauche, demeurante rue Saint-Honoré, près l'opéra, où nous avons trouvé le sieur Jean-Baptiste Roger, âgé de 57 ans, natif de Moulins en Boubonnois, prêtre, religieux carme déchaussé, appelé en religion le père Félicien, demeurant à Paris aux carmes déchaussés, rue de Vaugirard;
il m'a donné sa reconnaissance, portant qu'il est monté de son propre mouvement chez cette femme, où lorsque nous sommes entrés, il était attablé avec quatre filles de prostitution, buvant du vin, mangeant des poires, et ayant donné trente-six sols à la servante de ce mauvais lieu pour aller chercher du vin et des pêches; il a déclaré s'être amusé seulement par des baisers sur la bouche avec les nommées Zéphire et Delondre, filles de débauche, demeurantes chez ladite Durozoys.
Le sieur commissaire a de ce que dessus dressé procès-verbal, ensuite de quoi j'ai conduit ce religieux au couvent des carmes déchaussés, rue de Vaugirard, et l'ai remis entre les mains du frère Anastase, sous-prieur et maître de cette maison, qui m'en a donné sa décharge au bas de la reconnaissance dudit père Félicien
(Signé) Marais

Source : La Chasteté du Clergé dévoilée (1790)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de votre participation !

Articles les plus consultés